Dyscalculie : pourquoi jouer ?

24

Par Josiane Helayel & Isabelle Causse-Mergui

Extrait du livre 100 idées pour aider les élèves « dyscalculiques »

En imposant le respect des règles et par les relations qu’ils induisent entre les joueurs, les jeux de « société » favorisent la communication et permettent une entrée efficace dans la socialisation.

Certains jeux sont instructifs : ils couvrent de nombreux sujets comme la nature ou les enfants du monde, et peuvent faire appel à des connaissances scolaires très variées : langage, lecture, nombres et calcul, topologie et géométrie, histoire. Lire la suite

Dys : handicap ou pas ?

2

Par Christophe CHAUCHÉ,
Dyslexique, Dysphasique, Dyspraxique

Extrait du livre Aide aux Dys

Chaque personne, chaque situation sont différentes. Et chaque trouble de l’apprentissage s’exprime de façon différente d’un individu à l’autre. Sibylle Gonzalez-Monge nous expliquera dans ce livre les origines des troubles de l’apprentissage et les démarches permettant de construire un diagnostic pluridisciplinaire afin d’ajuster les soins au trouble et à sa sévérité. Mais nous pouvons d’ores et déjà affirmer qu’il s’agit de handicaps invisibles. Lire la suite

Enfants Dys : vers qui se tourner pour les bilans ?

doctor-medical-medicine-health-42273

Par Alain Pouhet

Extrait du livre Questions sur les Dys-. Des réponses

Avant la question QUI, il est impératif de se poser la question QUAND ! Il n’est pas question de proposer à tous des bilans longs, onéreux, fatigants. Il est logique et utile de proposer un bilan à un élève en difficultés graves et durables dans un ou plusieurs apprentissages après avoir mis en place des aides « habituelles », mais qui se sont avérées sans effets : l’élève progresse, mais insuffisamment voire stagne ou régresse. Quand l’écart se creuse avec le niveau moyen alors que l’enfant bénéficie d’aides, le bilan est nécessaire. Il est conseillé également de ne pas retarder le moment du bilan chez un élève motivé s’il y a des antécédents familiaux de dys-. Lire la suite

Dyscalculie : qu’est-ce que la logique ?

pexels-photo-(1)

Par Josiane Helayel & Isabelle Causse-Mergui.

Extrait du livre 100 idées pour aider les élèves « dyscalculiques »

Zoé et Max rangent les aliments : ils mettent les bocaux sur une étagère, puis les paquets de sucre brun et de sucre blanc sur une autre. Quand Zoé s’apprête à ranger le paquet de farine avec les bocaux, son frère lui demande de les mettre avec les paquets. Il trouve ça plus logique. Max poursuit un classement cohérent avec celui qu’il a débuté. Dans le langage courant le mot « logique » désigne l’existence d’une loi dont « on aurait pu déduire que… ».

Lire la suite

Les Dys, c’est nouveau ?

pexels-photo-356079

par le Dr Alain Pouhet

Extrait de Questions sur les Dys- Des réponses.

Comment ne pas s’étonner d’une telle question alors que le développement des connaissances sur le fonctionnement cérébral date du milieu du 19e siècle ! Il est vrai que ce domaine ne concernait au départ que la neurologie adulte, plus particulièrement les conséquences des lésions cérébrales acquises (accidents vasculaires cérébraux, infections, tumeurs…). Lire la suite

Dyscalculie : l’erreur n’est pas une faute !

pexels-photo
Par Josiane Helayel & Isabelle Causse-Mergui.

Extrait du livre 100 idées pour aider les élèves « dyscalculiques »

L’erreur occupe une place importante pour un élève puisque, dans la majorité des cas, elle entraîne pour lui des réprimandes, voire des mauvaises notes et des sanctions.
Souvent, c’est l’élève lui-même qui doit la « corriger », la confronter à la « bonne solution ». Elle est considérée comme une « faute » qu’il faudra « éliminer », au lieu de servir d’indice révélateur d’un apprentissage incomplet, mettant en évidence qu’il faut repartir de là pour construire ou reconstruire un apprentissage correct. Il faut voir en l’erreur un obstacle à surmonter pour apprendre.

Lire la suite

Dyslexie : les rendez-vous en orthophonie

pexels-photo-202169

Par Anne-Marie Montarnal.

Extrait du livre Mon enfant est dyslexique.

L’enfant présentant un trouble du langage oral et/ou écrit, ou l’enfant dysphasique et/ou dyslexique, sera pris en rééducation orthophonique. Ses rendez-vous d’orthophonie l’accompagneront pendant de nombreuses années et, tout au long de ce parcours, les parents devront soutenir leur enfant, nouer des contacts fructueux avec le rééducateur et s’intéresser aux contenus des rééducations.

Lire la suite

Apprendre à observer un enfant en échec scolaire

pencil-education-pencil-sharpener-art-159731
Par Anne-Marie Montarnal

Extrait du livre Mon enfant est dyslexique

Pour y voir « clair », il faut d’abord se poser un certain nombre de questions :
• Qu’est-ce qui vous fait croire que votre enfant est en échec scolaire ?
– a-t-il des difficultés pour apprendre à lire et/ou à bien lire ?
– est-il en difficulté pour écrire et quelles types de fautes fait-il ?
– a-t-il des difficultés en calcul ?

Lire la suite