Accompagner un enfant déficient intellectuel : séquencer les étapes de résolution de la tâche

pexels-photo-274130

par Odile Klinger-Delarge

Extrait du livre 100 idées pour accompagner les enfants déficients intellectuels.

Il n’y a pas qu’en mathématiques qu’il s’agit de résoudre des problèmes. Toute tâche un peu complexe fait appel à de nombreuses fonctions cognitives : la mémoire, l’attention, le langage ou les fonctions exécutives. Dans toute action, les fonctions élaborées de logique, de stratégie, de planification, de raisonnement sont mobilisées… Problème va donc être ici pris au sens de toute action complexe, comme par exemple se déplacer dans un lieu connu, suivre des instructions pour aller chercher un objet, s’habiller mais aussi des tâches comme la préparation d’un repas, la lecture d’un texte… ou résoudre un problème mathématique. Lire la suite

Haut potentiel | Dédramatiser, sans sous-estimer sa sensibilité

pexels-photo-157053par le Dr Olivier Revol, Roberta Poulin et Doris Perrodin

Extrait du livre 100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel

Les enfants à haut potentiel ont besoin de réponses claires et adaptées à leur âge, mais ils ont surtout besoin de se sentir pris au sérieux dans leurs interrogations. L’attitude du parent qui leur répond est donc très importante : le fait de sous-estimer ou d’ignorer leurs questions ou leurs remarques inquiète bien plus les enfants que celui de ne pas leur avoir correctement répondu. Cela ne fait que renforcer leurs préoccupations, parfois jusqu’à générer en eux un véritable sentiment d’angoisse qui peut se traduire dans certains cas par des somatisations, des insomnies, des maux imaginaires. Lire la suite

[Témoignage] Je suis dyslexique, par Florence (20 ans)

Aide-aux-Dys_1reCouv.RVBExtrait du livre Aide aux Dys, disponible dès aujourd’hui en librairie.

Je suis dyslexique. J’ai eu au CP de grosses lenteurs d’apprentissage et de lecture, malgré le soutien quotidien de mes parents le soir et les week ends. J’ai été, depuis le CP, suivie par une orthophoniste qui n’a pas détecté cet énorme souci de lenteur. Ce n’est qu’en troisième qu’une enseignante a compris que j’avais aussi une lenteur neurologique. Lire la suite

Autisme : pourquoi une AVS ?

pexels-photo-207653Par René Pry

Extrait de 100 idées pour accompagner un enfant avec autisme

Pour la plupart des enfants avec autisme, une inclusion scolaire ne peut se concevoir qu’avec la présence d’une auxiliaire de vie scolaire. Cet accompagnement peut être collectif (AVS-CO, qui interviennent plutôt en CLIS ou UPI), ou individuel (AVS-i). Même s’il est préoccupant que leur nombre reste dramatiquement faible, on peut cependant constater que l’effectif des AVS a été multiplié par trois entre 2007 et 2011, passant de 10 200 équivalents temps plein à 30 000. Il faut bien entendu mettre ces chiffres en regard de celui du nombre d’enfants avec handicap : environ 215 000, même si tous n’ont pas nécessairement besoin de ce type d’accompagnement. Cette augmentation se traduit parallèlement par une diminution de l’accueil de ces enfants en milieu hospitalier ou médicosocial. Lire la suite

Mon enfant souffre-t-il de crises d’angoisse ?

pexels-photo-38471

Par Dr. Anne Gramond

Extrait de 100 idées pour aider un enfant qui ne va pas bien

La crise d’angoisse, ou attaque de panique, est une crise durant laquelle l’enfant peut ressentir des symptômes physiques très pénibles, comme des palpitations, des sueurs, de la transpiration, des tremblements, une sensation de souffle coupé, d’étranglement, une douleur thoracique, des nausées, des vertiges, des paresthésies, des frissons, des bouffées de chaleur… Lire la suite

La dyspraxie et les sorties scolaires à la piscine

Par Amanda Kirby et Lynne Peters

Extrait du livre 100 idées pour aider les élèves dyspraxiques

La plupart des écoles primaires organisent des séances à la piscine et des cours de natation. L’enfant dyspraxique se heurtera alors à toute une série d’embarras pour se changer : se sécher avant de s’habiller, garder l’équilibre en mettant ses chaussures, ne pas savoir où accrocher ses vêtements et ne pas savoir s’habiller en les remettant dans le bon ordre. Lire la suite